frise page principale

Amanite vireuse

 

Amanite vireuse 

Amanite vireuse ou amanita virosa

Comment reconnaître l'amanite vireuse ?

L'amanite vireuse, également appelée cigüe blanche, pousse sous les feuillus (surtout les bouleaux) et sous les conifères de juillet à décembre.

L'amanite vireuse possède les caractéristiques des champignons du genre amanite: une volve (sac au niveau du pied), un anneau, des lames libres et des spores blanches.

Pour distinguer l'amanite vireuse des autres champignons du genre des amanites, on utilise les critères de différenciation suivants: 

- L'amanite vireuse possède un chapeau blanc laiteux, conique, lisse et souvent irrégulier. Ses lames sont blanches.

- Son pied est blanc, élancé, couvert de mêches pelucheuses, avec un anneau un peu oblique et une volve "en sac" à sa base. L'odeur de la chair est caractérisée de vireuse.

L'amanite vireuse est-elle comestible ?

L'amanite vireuse est un champignon mortel qui a une toxicité très proche de l'amanite phalloïde. Elle provoque de graves troubles hépatiques liés aux amanitines. Les symptômes surviennent plus de 6 heures et jusqu'à 24 heures après l'ingestion (syndrôme phalloidien)

L'amanite vireuse peut-elle se confondre avec d'autres champignons ?

L'amanite vireuse se reconnait surtout à sa volve "en sac" à la base du pied, son chapeau conique blanc et ses lames blanches. Elle peut être confondue avec d'autres champignons:

- Amanite Printanière (Mortelle): qui est également blanche avec une volve en sac et un anneau. En revanche son chapeau n'est pas conique mais plat et elle pousse uniquement au printemps contrairement à l'amanite vireuse. Ces deux champignons sont de toutes façons à rejetter

- Agaric champêtre, Agaric anisé des bois (comestibles): mais les lames des agarics sont roses puis violettes/noires et jamais blanches! De plus, les agarics ne possèdent pas de volve