frise page principale

Amanite phalloïde

 

amanite phalloide

Amanite phalloïde ou amanita phalloides

Comment reconnaître l'amanite phalloïde ?

L'amanite phalloïde pousse sous les feuillus (charmes, chênes...) ou les conifères de juillet à décembre.

L'amanite phalloïde possède les caractéristiques des champignons du genre amanite: une volve (sac au niveau du pied), un anneau, des lames libres et des spores blanches.

Au sein des champignons du genre des amanites, on distingue l'amanite phalloide grâce à différents critères:

- Son chapeau lisse, finement strié, de couleur vert-olive ou jaune et généralement sans pustule. Les lames de l'amanite phalloïde sont blanches.

- Son pied blanc avec une volve "en sac" et un anneau blanc membraneux. Sa chair a une odeur caractérisée de rose fânée.

L'amanite phalloïde est-elle comestible ?

L'amanite phalloïde est un champignon mortel qui provoque de graves troubles digestifs et hépatiques liés aux amanitines. Les symptômes surviennent plus de 6 heures et jusqu'à 24 heures après l'ingestion (syndrôme phalloidien). Elle est responsable chaque année de 95% des intoxications mortelles aux champignons. L'ingestion d'un seul champignon d'amanite phalloïde suffit à être fatale

L'amanite phalloïde peut-elle se confondre avec d'autres champignons ?

L'amanite phalloïde peut se confondre avec d'autres champignons:

- Amanite tue mouche (toxique): La plupart des personnes confondent l'amanite tue mouche avec l'amanite phalloïde, ce qui explique qu'il y ait en fait peu d'intoxications avec l'amanite tue mouche, d'autant que sa couleur rouge est dissuasive. Cependant, cette confusion explique aussi le nombre important d'intoxications à l'amanite phalloïde qui est moins connue mais reste pourtant beaucoup plus dangereuse

- Russule verdoyante (comestible): qui est un champignon qui ne possède ni anneau ni volve contrairement à l'amanite phalloïde et dont le pied casse nette, "comme de la craie"