frise page principale

Amanite rougissante

 

 Amanita rubescens

Amanite rougissante ou amanita rubescens

Comment reconnaître l'amanite rougissante ?

L'amanite rougissante est très commune sous les feuillus et sous les conifères de l'été à l'automne. Ce champignon est également appelé oronge vineuse ou golmotte.

L'amanite rougissante possède les caractéristiques des champignons du genre amanite: une volve (sac au niveau du pied), un anneau, des lames libres et des spores blanches.

On distingue l'amanite rougissante des autres amanites grâce à :

- Son chapeau irrégulièrement coloré de beige à crème, taché de rosé et avec des petites écailles souvent "sales". Les lames de l'amanite rougissante sont blanches plus ou moins tachées de rosé

- Son pied blanc à rosé (surtout sur les blessures d'insectes) avec un anneau et une volve floconeuse presque inexistante à la base du pied. La chair de ce champignon n'a pas d'odeur caractéristique.

L'amanite rougissante est-elle comestible ?

Le chapeau de l'amanite rougissante est comestible à condition de bien le faire cuire pendant au moins 20 minutes dans l'eau et de jeter la première eau de cuisson. En effet, l'amanite rougissante est toxique crue car elle contient des hémolysines qui détruisent les globules rouges. Cette subsance est détruite par la chaleur au delà de 60 degrés

L'amanite phalloïde peut-elle se confondre avec d'autres champignons ?

L'amanite rougissante est un champignon qui se reconnaît surtout par sa présence de rosé sur les blessures de son chapeau et de son pied. Elle peut être confondue avec: 

- Amanite panthère (toxique): mais celle-ci a un chapeau avec des écailles qui sont bien blanches et plus petites, comme de petites gouttes de lait. De plus, sa marge est bien striée et son pied n'est pas taché de rouge

- Amanite épaisse (médiocre): qui a un anneau strié et n'a pas de de rosé sur son chapeau ou son pied